top of page

La tempête de la maladie

Après une longue absence sur les réseaux, je reviens en cette fin d’année pour vous parler d’un livre que j’ai lu en une soirée tellement le sujet abordé par l’auteure m’a ému et touché.


Il s’agit du livre de Dunia Miralles, « Le baiser d’Anubia », publié chez Torticolis et Frères.



Quatrième de couverture

"La dépression est comme une femme vêtue de noir. Si elle arrive, ne l'expulsez pas : invitez-la à table . ". . disait Carl Gustave Jung. Ainsi le fait l'écrivaine Dunia Miralles quand Anubia, Dame Blanche de son trouble de la personnalité, se présente à elle. Dans l'attente du diagnostic d'un spécialiste, elle met sur papier les fragments de sa vie quotidienne : sensations étranges induites par son mental, l'amour et le soutien que lui apporte son compagnon Orlando, les difficultés rencontrées avec les psychiatres. En un même temps, comme pour se rassurer, elle se renseigne (et nous renseigne) sur des personnes connues pour leurs troubles psychiques : Cocteau, Billie Eilish, Kurt Cobain, Virginia Woolf, Elon Musk, Gérard de Nerval...


***


Après avoir fait disette en matière de romans, et notamment de littérature suisse, j’ai profité des vacances pour faire un petit tour en librairie et revenir avec quelques romans. L’occasion de repartir avec ce livre, témoignage de l’auteure, et de la découvrir dans ses écrits.


Dans ce texte, Dunia raconte le trouble qui l’habite depuis longtemps, une maladie sinueuse, intense, qui la plonge autant dans une joie extrême, que dans le désespoir le plus complet. Le trouble de la personnalité limite, plus connue sous le nom de borderline.


Au travers de ce livre, nous découvrons cette maladie, qui prend forme sous le nom d’Anubia, et découvrons les tumultes d’émotions que vit l’auteure. Nous nous rendons compte de l’intensité des émotions qui la traversent, durant la journée, les angoisses terribles qui la réveillent à 4 heures du matin. L’instabilité du moment présent, des émotions exacerbées, qu’il peut être difficile de cacher.


Chassez le naturel et il revient au galop, comme on dit. C’est exactement de cette manière que ce trouble pourrait être décrit.


Quand les crises
d’angoisse se multiplient
le jour
la nuit
quand tout va mal
et moi de pis en pis
l’écriture
les promenades au soleil
me plonger dans une série
les caresses d’Orlando
sont les seules choses
qui m’apaisent.

Le livre se divise en plusieurs parties. Dans la première, la plus grande, nous découvrons donc avec Dunia, l’attente angoissante, torturante, du diagnostic. Des notes qui nous font part de son quotidien, des vagues d’émotions qui la submergent, ses colères envers ses thérapeutes, qui font parfois plus de mal que de bien, les médicaments qui assomment et les idées sombres qui prennent racine. Mais aussi la beauté de la maladie, qui est force de créativité, d’émotions terriblement intenses envers son compagnon.


Fatiguée.
Fatiguée.
Fatiguée
par les toboggans
de l’existence
Pourquoi
un moment de bonheur
doit-il être
immédiatement
calciné
par les flammes
de mille enfers ?

Dans la seconde partie du livre, l’auteure prend un peu de recul pour nous exposer de manière plus factuelle ce qu’implique cette maladie, les traitements et ses conséquences dans la vie quotidienne. Parfois invisible et incomprise, le trouble de la personnalité limite peut se définir, comme l’autisme, sur un spectre.


C’est donc un témoignage puissant d’une maladie qui est encore peu comprise du grand public, souvent assignée à de simples variations d’humeur, « mais bon, comme tout le monde, hein ! », que l’auteure nous partage. Elle nous permet de découvrir son quotidien, sa manière de vivre avec ce trouble, montrant ainsi le réel envers du décor d’une maladie sinueuse, sournoise et épuisante.




***


Cet article vise uniquement à vous proposer une lecture enrichissante, donc si vous avez des questions relatives à cette maladie ou tout autre type de maladie psychique, je vous recommande de vous orienter vers des professionnels de la santé, qui seront tout à fait aptes à vous répondre.


Informations générales

Editeur: Torticolis et Frères

Date de parution: décembre 2022

Prix indicatif: Fr. 15.-

Nombre de pages: 210 pages

7 vues0 commentaire
bottom of page